icones-grecques.com  

*  Nouveautés
*  Contact
*  Livre d'Or


fr / en
*  Accueil
     *  Bienvenue / Présentation
     *  Les nouveautés
*  Albums
     *  Icônes du Christ
     *  Icônes de la Mère de Dieu
     *  Icônes de saints
     *  6 icônes
*  Expositions
     *  Galerie Bansard, Paris, 2015
     *  Atelier Gustave, Paris, 2012
     *  Atelier Gustave, Paris, 2009
     *  Atelier Gustave, Paris, 2007
     *  UNESCO (Paris), 2007
     *  Abbaye d'Ourscamp, 2006
     *  Paris, 2006
     *  Le Cannet, 2005
     *  Paris (AEOF), 2003
     *  Toutes les expositions
*  Textes
     *  Synaxaires
     *  Iconographie
     *  Textes bibliques
*  Marie Lavie
     *  L'iconographe
     *  Presse
     *  Contact
 
 
 

Patmos

 

Styl. A. Papadopoulos - Le Monastère de saint Jean le ThéologienPatmos (en grec Πάτμος) est une petite île grecque (34 km²) située au sud de la mer Egée, faisant partie de l'archipel du Dodécanèse (avec Rhodes, Kos, Leros...): "rocheuse et aride, aux arbres rares, plus longue que large, elle a la forme d’un hippocampe, ses côtes sont très dentelées et offrent une infinie variété de baies, de petites rades, de havres et de caps, le climat y est doux et ensoleillé" (Dr. Styl. A. Papadopoulos, Le Monastère de saint Jean le Théologien, éd. du Monastère de saint Jean, Patmos, 1987, p. 3).

Patmos, vue de l'ile*Selon la tradition, c'est à Patmos que saint Jean l'Evangéliste, qui y avait été exilé par l'Empereur Domitien en l'an 95, écrivit le livre de l'Apocalypse : « Moi, Jean, … j’étais dans l’île appelée Patmos, pour la parole de Dieu et pour le témoignage de Jésus Christ ; et je fus ravi en esprit, un jour de dimanche et j’entendis derrière moi une voix éclatante, comme le son d’une trompette, qui disait : Je suis l ‘Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier, écris dans un livre ce que tu vois et l’envoie aux sept Eglises.. » (Apocalypse I, 9-11). Jean dicta le texte qui lui venait à son disciple Prochoros, ainsi naquit le livre de l’Apocalypse.

A partir du IVe siècle Patmos commença à attirer les pèlerins chrétiens, mais au VIIe, les Sarrazins déferlèrent dans les îles et Patmos, comme beaucoup d’autres îles, fut désertée, elle demeura inhabitée jusqu’au XIe siècle.

Patmos, vue de l'ileC’est en 1088 que le moine Christodoulos acquit l’île et y fonda le Monastère de saint Jean le Théologien (« le temple d’Artémis, protectrice de Patmos, se trouvait, selon toute probabilité, à l’emplacement même où se dresse actuellement le Monastère, comme tendent à le prouver des vestiges architecturaux. » - Papadopoulos, op.cit., p.4). Le Bienheureux Christodule est un des représentants les plus marquants de la vie monastique de son temps, ascète d’une foi inébranlable et d’un jugement sans failles, il mena une vie monastique très éprouvante entre la menace de l’expansion des Turcs ou des pirates et les conflits avec les laïcs. L’œuvre de sa vie fut la fondation du Monastère de saint Jean qui devait devenir un centre spirituel important dans les siècles suivants. Cet événement majeur contribua au repeuplement de l’île et à la redécouverte par le monde chrétien de la grotte de l’Apocalypse.

devant le portrait du Père Amphilochios*Aux côtés du Monastère de Saint Jean le Théologien (le "Grand Monastère" - moines), l'île abrite aussi un couvent de moniales : le Monastère de l'Annonciation ou "Evangélismos", fondé en 1937 par le Père Amphilochios Makris de bienheurese mémoire.

Marie Lavie avec CassianiC'est dans l'atelier d'iconographie du Monastère de l'Annonciation que Marie Lavie fut initiée à l'art de l'icône par une des plus importantes iconographes contemporaines, la soeur Olympias [elle-même élève du grand maître Fotias Kontouglou (1895-1965)].

Cet atelier est tenu aujourd'hui par les soeurs Cassiani et Christofora.

*

A voir aussi:

Quelques images de Patmos

Cliquez sur une image pour l'agrandir et avoir plus de détails.
 

    
 
    
 
    
 

 

Liens

 

haut


© Marie Lavie